En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

Cultures Marines

Par admin guichard, publié le dimanche 14 octobre 2012 16:33 - Mis à jour le lundi 6 mars 2017 21:33
Crevettes CM.jpg

Article : CONCH’MAGAZINE N°91 -JANVIER/FÉVRIER 2015

 

 

 

"pour suivre les actualités de la section Cultures Marines voici le lien de la page facebook ..."

Formation proposée dans ce domaine professionnel :

Bac Professionnel Cultures Marines

youtu.be/OtnW9IGvilM

 

 

 

Présentation de la section

Depuis sa création en 1976 la section Cultures Marines du Lycée Professionnel de Guérande s’investit dans la formation maritime au service des jeunes.

Le choix de cette spécialité fut motivé compte tenu des besoins croissants des professionnels en main d’œuvre qualifiée et compte tenu des potentialités offertes dans le secteur des Cultures Marines au niveau de la région Pays de la Loire et sur l’ensemble du littoral Français.

Le lycée professionnel O. Guichard est aujourd’hui le seul lycée professionnel public de la région Pays de la Loire à proposer cette formation.

Cette section est désormais sous la tutelle du Ministère de l’Ecologie et du Développement durable et assure la préparation au Baccalauréat Professionnel Cultures marines.

 

Les Cultures Marines englobent l’ensemble des élevages en milieu marin :

  • D’une part la conchyliculture ou élevage des coquillages avec principalement les huîtres et les moules mais aussi d’autres espèces (palourdes, coques…)
  • D’autre part les productions d’algues, de crustacés et de poissons marins.

 

Avec un tonnage annuel d’environ 200 000 tonnes elles représentent plus de 80 % de la production aquacole nationale et les milliers d’entreprises qui en constituent le tissu professionnel sont réparties sur l’ensemble du littoral français.

 

Soucieuse de la qualité de la formation qu’elle dispense et afin de permettre aux jeunes de disposer des meilleures conditions de travail et d’apprentissage, la section s’est dotée en 2002 d’un nouvel atelier conchylicole équipé de matériel performant (calibreuse, laveur, cribleur,…), de deux bassins de purification et d’un atelier de conditionnement / vente permettant d’assurer l’ensemble des opérations liées à la préparation du coquillage pour l’expédition.

SECTION CULTURES MARINES du L P de GUERANDE

L'atelier conchylicole

Bassin de purification            Salle de conditionnement

Les élèves au travail à l'atelier

Ce bâtiment situé au cœur des marais salants de Guérande à une dizaine de kilomètres du Lycée constitue un des éléments de la station marine de Pen Bron qui comprend également :

  • Près de 2 hectares de bassins, claires et marais.
  • Un parc ostréicole de 28 ares dans le traict du Croisic.
  • Une nurserie de coquillages.
  • Un laboratoire équipé d’une salle de production d’algues (phytoplanctons), d’une salle d’élevage larvaire de mollusques et d’une salle d’observations et analyses.
  • Une écloserie de poissons marins en circuit recyclé.

 

Le parc ostréicole du lycée              Les bassins d'élevage

 

 

Vue d'ensemble avec les bassins

 

 La nurserie et le laboratoire en arrière plan

Le laboratoire : salle d'observations et d'inoculation des micro algues
Le laboratoire : Salle de productions phytoplanctoniques

 

La section Cultures marines dispose également d’une embarcation de type lasse ostréicole en aluminium de 6,50 m permettant d’assurer les opérations de transfert de coquillages entre les bassins et le parc d’élevage.

 Cette embarcation permet de plus aux élèves de la section de préparer un permis professionnel de navigation, l’ancien CACMNC* reconverti depuis peu en certificat de Patron aux Cultures Marines de niveau 1.

 CACMNC : Certificat d’aptitude à la conduite des moteurs et navires conchylicoles.

La "Marie-Jo" sur la station et sur le parc

Votre texte

 

           Présentation des débouchés   

Depuis 1995 la section Cultures marines prépare les élèves en formation au Baccalauréat professionnel de Cultures Marines.

 Le titulaire de ce diplôme a la possibilité d'exercer dans le domaine de la production de mollusques, crustacés, poissons marins et d'algues.

Conférant la capacité professionnelle agricole et maritime, le Baccalauréat Cultures Marines permet l'obtention d'une concession sur le domaine public maritime et l'octroi d'aides publiques (DJA et prêt JA) et par conséquent l'installation comme exploitant.

Les métiers se sont considérablement modernisés ces dernières années et offrent de sérieuses possibilités d'emplois divers et variés dans les domaines de:

  • l'ostréiculture (éleveur d'huîtres)
  • la mytiliculture (éleveur de moules)
  • la vénériculture (éleveur de palourdes)
  • la cérastoculture (éleveur de coques)
  • la crevetticulture ou pénéiculture (éleveur de crevettes)
  • la pisciculture marine (éleveur de poissons marins)
  •           la production d'autres espèces plus marginales (ormeaux, oursins,….)
  • la nurserie de coquillages (travail sur les phases de prégrossissement de coquillages)
  • l'écloserie de coquillages ou de crevettes (travail sur la reproduction et l'obtention de larves de coquillages ou de crevettes)
  • l'algoculture. (producteur de microalgues à des fins d’élevage d’organismes aquatiques, des fins alimentaires ou industrielles)
  • Le commerce ou le négoce de produits d’origine aquatique

 Dans les entreprises de taille relativement importante les titulaires du Baccalauréat Cultures Marines peuvent prétendre aux emplois de salariés suivants :

-

  • responsable technique d’une unité de production
  • responsable technique et commercial d’une unité de mise en marché des produits.

Après une expérience professionnelle les intéressés peuvent avoir accès à des emplois de salarié à prérogatives accrues, d’associé au sein d’une structure sociétaire familiale ou non, ou encore d’exploitant individuel en tant que :
- chef d’exploitation
- responsable d’une unité de production autonome
- responsable technique et commercial de la mise en marché des produits

Le milieu professionnel est demandeur de personnes qualifiées et compétentes pour des activités temporaires, saisonnières ou permanentes ainsi que dans le cadre de la reprise d’entreprise et les élèves intéressés trouvent rapidement du travail dans le secteur qui leur convient.

Le taux d'insertion professionnel avec le diplôme du Baccalauréat Cultures Marines est de 95% et seulement 5 % des anciens élèves trouvent un métier dans un domaine qui n’est pas lié aux activités maritimes.

 Présentation de la formation

Depuis la réforme du Baccalauréat professionnel en 3 ans les élèves issus de troisième et de CAP ou BEP de la filière rentrent directement dans ce cursus de formation.

 Le Brevet d’études professionnelles maritimes de cultures marines existe encore mais seulement sous la forme d’une certification intermédiaire passée dans le cadre de la formation Bac pro.

 En plus des élèves précités, peuvent également prétendre s’inscrire à la formation les candidats :

  • Titulaires d’un BEP, BEPA, CAP, CAPA d’un autre secteur professionnel.
  • Ayant accompli au moins la scolarité complète d’une classe de première.
  • Titulaires d’un diplôme de niveau V.
  • Ayant interrompu leurs études et souhaitant reprendre leur formation en justifiant de deux années d’activité professionnelle.
  • Ayant accompli une formation à l’étranger

 Ces candidats font l’objet d’une demande de positionnement qui fixe la durée de leur formation.

La section Cultures Marines accueille régulièrement quelques candidats en positionnement.

 La formation s’articule de la façon suivante :

L'architecture du Bac Professionnel Cultures Marines figure en bleu.

Les volumes d’enseignement sont les suivants :

  

   

 Les activités en travaux pratiques évoluent en fonction de la saison, la participation et la responsabilité des élèves est fonction de leur niveau de formation.

Cultures de phytoplanctons et préparation de milieux de culture dans le laboratoire

Individuellement ou par groupe, les élèves ont la charge de la gestion d’une structure d’élevage, bassin ou claire. Ils participent à la mise en œuvre des activités d’élevage qui y sont réalisées et en précisent les objectifs et les conditions de suivi et de maintenance. Ils participent aux pêches ou récoltes comme la pêche nocturne des crevettes impériales associées aux coquillages en élevage.

En parallèle, les structures d'élevages servent d'outils permettant les applications pratiques des cours théoriques de techniques de production, de biologie et d'écologie.

Les élèves travaillent en groupes ou en autonomie :

 

  • Sur les phases d'écloserie (cultures d'algues, élevage larvaire, fixation des larves d'huîtres...)

 

Mise en eau des larves d'huîtres pour fixation sur microbrisure Nourrissage des larves

Observation et mesure au microscope de naissain d'huître

  • Sur les phases de prégrossissement en nurserie

  • Huîtres et palourdes en prégrossissement dans la nurserie de Pen Bron

  • Sur les techniques de grossissement (élevage sur le parc)

 

Le parc ostréicole du lycée    Dédoublement d'huîtres en grossissement sur le parc

 

  • Sur les techniques de polyculture en bassins (crevettes, palourdes, huîtres...) 

Pose de filet et semis de palourdes

Pêche, récolte et transport des animaux

 

Pêche nocturne des crevettes pénéides

Madame Marsupenaeus japonicus toute en beauté

Mesure et conditionnement des crevettes impériales par les élèves après la récolte nocturne

  •  sur les techniques de tri et de calibrage de coquillages (Manuellement ou avec l’utilisation de machines professionnelles)

  • Elèves travaillant sur le criblage manuel des coquillages

 

 

Passage des huîtres sur le crible et la calibreuse de l'atelier

 

Des poursuites d’études sont possibles dans la mesure où les titulaires du Baccalauréat professionnel Cultures Marines, peuvent intégrer un BTSA option productions aquacoles par apprentissage au sein du Lycée ou intégrer un cursus universitaire.

 

Relations avec le milieu professionnel

Dans le cadre de sa formation, l'élève effectuera plusieurs stages pour un total d’au moins 22 semaines dans plusieurs entreprises de son choix.

L'intérêt de ces périodes de formation est de permettre aux élèves de mieux connaître le monde professionnel, d'affiner leur vision du métier, d'établir des contacts auprès de potentiels employeurs...Ces périodes sont prises en compte pour la délivrance du diplôme.

Par ailleurs au cours de ces périodes les élèves se voient délivrer un certificat maritime de formation à la sécurité qui leur permet de travailler dans le cadre d’un embarquement.

Des visites et des travaux réalisés dans les entreprises dans les cadres de sorties pédagogiques complètent ce volet de la formation.

 

Pose de cordes pour le captage sur le parc d'une entreprise myticole

A leur entrée dans la section Cultures marines du Lycée professionnel les élèves sont inscrits à l'ENIM (sécurité sociale des marins) ce qui leur permet de capitaliser des points en vue de leur future retraite en cas d’embarquement.

Le permis professionnel de navigation (Certificat de Patron aux Cultures marines de niveau 1), est intégré à l'examen.

Relations avec les autres acteurs de la profession

La section Cultures Marines du Lycée professionnel Olivier Guichard est en relation avec de nombreux organismes tels que entre autres:

-          Le Comité Régional Conchylicole de Bretagne sud grâce à des actions de conseil et de travail sur des essais de techniques de productions (huîtres plates)

-          CAP ATLANTIQUE, concernant la reconquête de la qualité des eaux du littoral.

-          IFREMER pour des expérimentations (REMORA)

-          La DDPP (Direction Départementale de la protection des populations) dans le cadre de la commercialisation de nos produits dans le respect des normes en vigueur.

-         Le SMIDAP (Syndicat mixte pour le développement de l’aquaculture en Pays de Loire)

De nombreux professionnels interviennent au cours de la formation et de nombreuses actions de promotion des métiers de la mer sont menées grâce notamment à la participation de la section à divers salons :

-          Salon ostréicole de Vannes

-          Salon nautique de Paris...

-          Salon Formathèque à Nantes

Principaux atouts de la section :

 Le lycée :

  • Une équipe de personnels et d’enseignants dynamiques et motivés par la réussite des élèves et soucieux de leur avenir professionnel.
  • Un internat pouvant accueillir les élèves.
  • La possibilité de navettes depuis la gare de St Nazaire jusqu'au lycée.
  • Un réfectoire ouvert tous les jours.

La section cultures marines

o    un savoir faire reconnu depuis la mise en place de la formation en 1976.

o    L’inscription à l’ENIM (sécurité sociale des marins)

o    Le permis bateau professionnel intégré à l'examen.

o    Le certificat permettant d’être embarqué pour travailler.

o    Les infrastructures en milieu marin dont le Lycée à la chance de disposer qui fonctionnent grâce au travail des élèves, chacun intervenant en fonction de son niveau de formation (réalisation ou organisation des activités, synthèse...) et qui leurs permettent :

-          de se former sur du matériel et des machines professionnelles récentes.

-         de rencontrer de potentiels maîtres de stages, employeurs et un réseau étoffé de partenaires professionnels

-          d'apprendre les différentes techniques de production (algues, coquillages, crevettes)

 

Pièces jointes
Catégories
  • Cultures Marines